Qu'est-ce qu'un court séjour ?

Qu'est-ce qu'un court séjour ?

 

Le court séjour est un accueil temporaire dans une maison de repos afin de profiter d’un environnement confortable et sécurisé. Un centre de court séjour est toujours lié à une maison de repos. Ainsi, celui-ci offre les mêmes soins et les mêmes facilités (soins infirmiers, animations, contacts sociaux…). Le résident reste jour et nuit dans la maison de repos.

Pour quelles raisons ?

Les raisons sont très diverses. Nous avons demandé à Olivier Fassin, directeur Wallonie/Bruxelles chez Anima Care, de nous citer les plus courantes :

  • Vous ne souhaitez pas vivre seul(e) pendant un temps déterminé
  • Vous avez momentanément besoin d’une surveillance particulière
  • Votre soignant / aidant proche doit s’absenter
  • Vous rencontrez un problème temporaire à votre domicile (fuite d’eau…)
  • Vous sortez de l’hôpital mais n’êtes pas encore en capacité de rentrer chez vous
  • Vous voulez « tester » l’environnement d’une maison de repos

A la Ferme Blanche à Pousset, Sabine Pressia, directrice, nous informe que les raisons les plus courantes sont l’absence d’un proche et la revalidation après une intervention hospitalière.

Pour qui et pour quelle durée ?

Une entrée en court-séjour est possible à partir de 60 ans (70 ans selon la nouvelle législation mais ce changement ne sera impactant qu’à long terme).

La durée d’un court séjour est initialement fixée entre le gestionnaire de l’hébergement et le résident via la convention d’hébergement. Celle-ci ne peut excéder une durée de trois mois (ou nonante jours cumulés) par année civile, que ce soit ou non dans le même hébergement.

A la Ferme Blanche, il n’y pas de durée minimale de court séjour. Sabine Pressia : « Nous acceptons un court séjour même pour une durée de deux ou trois jours ». Dans d’autres hébergements, c’est 1 mois minimum.

Si la durée maximale reste la même, la durée minimale varie donc d’un hébergement à un autre.

En tous cas, les demandes d’entrées se font plus nombreuses en période de vacances scolaires.

A quel prix ?

Les prix sont les mêmes que ceux d’une chambre du même type en maison de repos. 

Contactez votre mutuelle : celle-ci peut intervenir financièrement. Selon votre mutuelle, un montant de x € peut vous être remboursé sur attestation fournie par l’hébergement.

Les documents d’entrée à fournir et les formalités à rencontrer sont les mêmes que ceux demandés pour un séjour permanent.

Pour résumer, que ce soit pour servir d’intermédiaire entre l’hôpital et le domicile ou simplement pour permettre aux familles de souffler, le court-séjour est une solution de séjour temporaire.

Renseignez-vous : si les places en court-séjour sont limitées, il y généralement des disponibilités. 

Derniers conseils





L'agenda

Alzheimer et démences : comment entretenir la communication dans la relation

Conférence par Mme Sabine Henry, Présidente de la Ligue Alzheimer ASBL

Lire plus...

Bruxelles, Ville Amie Démence : quelles aides de proximité ?

Conférence par la Ligue Alzheimer ASBL

Lire plus...

Quel réseau d'aide pour la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ?

Conférence par Mr Jordan Mac Cord, Psychologue à domicile au service aide et soutien psychologique d'ISoSL

Lire plus...


Presse